Les 36 Communes

Ville de Pézilla-la-Rivière

Un riche colon romain, Pecilius, fut vraisemblablement le fondateur de Pézilla et lui donna son premier nom : Villa Peciliani. Pesillà de la Ribera fut ensuite donné en 898 à l’Abbaye de Lagrasse, ce qui en fit, au Moyen âge, un village privilégié. Il est équipé depuis lors d’un réseau remarquable de canaux d’irrigation qui structure le paysage et a toujours participé à la richesse de l’agriculture de Pézilla. La superficie de la commune est de 1 562 hectares et son altitude varie entre 40 et 243 mètres.

Maire

Jean-Paul Billes

L'histoire

Le centre historique du village est constitué par une cellera, construite sur une petite butte et qui fut entourée de remparts au XIVe siècle, avec une porte gothique dite Porte du « Revelli ». Les contrastes entre les terres irriguées (regadius) et les terres sèches (aspres) sont forts, cette dualité offre une série de paysages variés et complémentaires, propices à une mise en valeur agricole multiforme. Le lit de la Têt est longé d’une forêt de rivage très dense sur le territoire qui permet d’absorber les débordements en cas de crue. Au-delà de cette forêt et jusqu’aux premières terrasses, la plaine alluviale est fertilisée par un réseau de canaux d’irrigation, construit tout au long du Moyen-Âge. L’entretien et la conservation de ce réseau hydraulique servant aussi au drainage des eaux de pluie, constituent un défi majeur pour l’avenir du village. Au IX eme siècle , le village s’installe sur un petit mamelon dans la plaine : c’est la cellera actuelle.

0

Pézillanais

Nombre d'Habitants

La Ville de Pézilla-la-Rivière compte environ 3 791 habitant. Ses habitants sont appelés les Pézillanais.

EGLISE DES SAINTES-HOSTIES

Le village de Pézilla s’est développé autour de la cellera et d’une ancienne église romane du XIe siècle. A la fin du XIXe siècle, le développement du culte des Saintes Hosties est à l’origine de l’édification de l’église actuelle. 

L’église s’enrichit d’une série d’oeuvres d’art d’une grande variété : un  autel romain du premier siècle dédié à Diane et à Apollon qui a longtemps servi de fonds baptismaux, un chancel wisigothique du VIe siècle, des pièces d’orfèvrerie du XIVe et XVe siècle, un bénitier et des statues  baroques du XVIIIe, un petit orgue du XIXe siècle. Elle fut inaugurée le 3 avril 1893 à l’occasion du centenaire des Saintes Hosties.