Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les partenaires

La Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, pôle d’équilibre régional, se situe sur l’axe majeur de communication entre l’Europe et la péninsule ibérique. Elle s’inscrit dans un espace transfrontalier dynamique concerné par l’un des territoires les plus riches, innovants et intégrés d’Europe, la Catalogne. Pour nombre de ses habitants, la vie quotidienne est marquée par l’importance du fait transfrontalier avec l’Espagne ou Andorre. De par cette situation, Perpignan est le nouveau siège du Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée et accueille un Consulat d’Espagne mais également une Délégation de la Generalitat de Catalunya. L’ouverture de Perpignan Méditerranée vers le Sud est une opportunité majeure, notamment en matière de projets et d’intégration européenne.

Les liens entre institutions publiques sont source de nombreux échanges et d’actions conjointes.  Certains projets reçoivent le soutien de l’Union européenne dans le cadre du programme européen visant à soutenir la coopération transfrontalière :  le Programme de coopération Territoriale Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). C’est un programme européen de coopération transfrontalière créé afin de promouvoir le développement durable des territoires frontaliers de l’Espagne, de la France et de l’Andorre.

La Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole participe à 2 projets financés par le POCTEFA.

Projet co-financé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) à 65%

Partez en balade le long des fleuves Pyrénéo-Méditerranéens

TTFS est un projet de Tourisme Transfrontalier Fluvestre Soutenable autour des fleuves méditerranéens Têt, Ter, Fluvià et Segre.

PMM en est le chef de file en partenariat avec Perpignan Méditerranée Tourisme, la Mairie de Lleida, la Mairie de Girona, le Consorci del Ter et Turisme de Lleida.

Ce projet propose de développer une nouvelle offre touristique transfrontalière basée sur le tourisme fluvestre, très présent en Europe, mais peu organisé et développé sur le territoire transfrontalier et sur les axes des fleuves pyrénéo-méditerranéen.

L’objectif est de valoriser les patrimoines naturel et culturel par la création d’un nouveau produit touristique fluvestre conçu comme un espace unique ludo-écologique transfrontalier, respectueux du milieu environnemental, favorisant la mobilité durable entre les villes et les campagnes et s’appuyant sur les principaux acteurs économiques liés aux fleuves.

Il s’agit d’une proposition de tourisme écologique au bord des fleuves qui combine les voies bleues avec les voies vertes, les activités liées à l’eau à celles qui s’organisent sur les berges pour permettre les découvertes de la faune et de la flore, de l’histoire et du patrimoine, de la gastronomie des villes et villages riverains, des loisirs etc.

L’objectif du projet TTFS est de développer une destination touristique transfrontalière, attractive et complémentaire, mettant en lien 4 circuits bordant les fleuves pyrénéo-méditerranéens Têt, Ter, Fluvià et Segre. Le fil conducteur de TTFS consiste à créer des itinéraires à partir de l’interconnexion de voies vertes et bleues existantes entre les zones urbaines et les zones rurales Les infrastructures de loisirs touristiques et les actions de valorisation des écosystèmes fluviaux créées dans le cadre de TTFS mettront en valeur le patrimoine naturel. En parallèle, il est prévu d’améliorer la qualité des écosystèmes en présence, tout en développant le potentiel touristique des abords fluviaux avec des circuits pédagogiques, concours de découverte, évènements culturels, journées gastronomiques, circuits touristiques entre les 4 zones de rives des fleuves avec en projet commun l’hybridation culturelle et la dynamisation touristique.

Le projet est calibré à un total de 2.267.000 €, dont PMM : 910 000 € et OTC : 17.800 €.

Le projet est cofinancé par l’Union européenne au travers du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du programme INTERREG POCTEFA 2014-2020 à hauteur de 65 %. PMM a également obtenu une participation de la Région Occitanie sur ce projet de 60.000 €.

Projet co-financé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) à 65%

connecté à un réseau cyclable transfrontalier

BiciTransCat propose le développement de nouveaux itinéraires cyclables et connexions multimodales transfrontaliers pour la promotion de mobilité durable. Le Consorci de les Vies Verdes de Girona en est le Chef de file en partenariat avec la Mairie de Figueres, le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales, le Consell Comarcal de l’Alt Empordà et Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine.

BiciTransCat vise le développement d’un nouvel axe littoral de mobilité durable transfrontalier structuré autour de la véloroute d’intérêt européen EuroVelo 8 « La Méditerranée à vélo » (Cadix-Athènes). Ce projet répond aux attentes fortes des touristes itinérants, des touristes en séjour fixe et de la population locale, mises en exergue par le projet Enllaç et le réseau Pirinexus. BiciTransCat a comme objectif de relier les principales destinations touristiques de Girona et des Pyrénées-Orientales grâce à un axe cyclable interconnecté aux différents modes de transports publics, pour favoriser la mobilité durable, permettre une variante littorale et ainsi proposer une alternative aux axes routiers souvent saturés en période estivale.

Pour ce faire, trois grands axes de travail seront mis en œuvre:

– Aménager une nouvelle section de l’EuroVélo 8 et l’améliorer en développant un maillage de voies vertes constituant des itinéraires de rabattement vers ce dernier, notamment depuis les gares TGV et AVE de Perpignan et Figueres, afin d’améliorer l’offre de transport transfrontalier durable existant

– Développer de nouveaux services de mobilité durable et faciliter les comportements multimodaux transfrontaliers (accessibilité des modes, information, développement d’équipements)

– Étudier les comportements des usagers sur ces axes de mobilité durable transfrontaliers et mesurer l’impact économique des améliorations apportées à l’offre de transport sur tout le territoire.

Le Consorci de les Vies Verdes de Girona en est le Chef de file en partenariat avec la Mairie de Figueres, le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales, le Consell Comarcal de l’Alt Empordà et bien sûr Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine.

Le projet est calibré à un total de 4.689.000 € dont PMM : 1.239.500 € 

Le projet est cofinancé par l’Union européenne au travers du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du programme INTERREG POCTEFA 2014-2020 à hauteur de 65 %.

Le projet est cofinancé par l’Union européenne au travers du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du programme INTERREG POCTEFA 2014-2020 à hauteur de 65 %.

Partez en balade autour de la Méditerranée

La Méditerranée à Vélo est la partie française de l’EuroVelo 8 qui, à terme, reliera Cadix en Espagne à Izmir en Turquie sur 7 500km. Du Perthus à Menton : 850km de vélo-aventure pour découvrir des panoramas inattendus et remarquables, visiter des sites patrimoniaux incontournables, et goûter aux plaisirs épicuriens de nos terroirs.

Les itinéraires ES TET

Prévoyez votre balade !

Carte exploratoire de Diane Berg

Les travaux réalisés

L'avancée des pistes cyclables ES TET

Les partenaires

Les Itinéraires de la voie verte ES TET

Découvrez la carte des aménagements de la voie verte ES TET. Les 25 km de pistes cyclables, qui remonteront la Têt de Canet-en-Roussillon jusqu’à Saint-Féliu-d’Avall par la voie verte ES TET, constituent la partie roussillonnaise de la véloroute de la vallée de la Têt. Organisez vos balades grâce à la carte ci-dessous. 

ES TET est une voie verte de mobilité douce Est-Ouest

Une voie cyclable sur les berges du fleuve reliant 11 communes de la mer vers l’arrière-pays, inscrite au schéma régional des véloroutes, partie roussillonnaise de la véloroute de la Têt. Pour une mobilité quotidienne mais aussi touristique, cette voie est connectée à la Méditerranée à vélo –EuroVélo 8. C’est un axe structurant du territoire soutenu par les institutions.

Quels Objectifs pour la valorisation et l'appropriation des berges et des rives du fleuve

Des objectifs de développement durable et une approche transversale et globale pour répondre à tous les enjeux en présence :

Plus de 0 Km
de projets qui se dessinent
0 Communes
riveraines sur les 36 du territoire

Promouvoir la mobilité douce à travers le territoire, pour les déplacements domicile ‐ travail, pour les loisirs et pour l’itinérance touristique.

Protéger le patrimoine naturel et culturel du fleuve

Dont Perpignan, la capitale du Royaume de Mallorca

Cette échelle du projet révèle bien la dimension emblématique du fleuve pour le territoire de Perpignan Méditerranée Métropole labélisé Grand Site Occitanie. Dans un espace régional transfrontalier spécifique.

Mettre en valeur le patrimoine des communes

Développer l’économie touristique verte

Structurer la trame verte et bleue du territoire

Rendre accessibles pour tous, les espaces de nature

Créer les conditions de cohésion entre les habitants du territoire

ES TET intègre tous les objectifs de développement durable

Cap sur la Têt !

L’avenir des habitants au coeur du projet de territoire.

Il s’agit d’inventer un nouveau quotidien pour des dizaines de milliers d’habitants riverains du fleuve côtier la Têt, d’organiser une nouvelle donne territoriale, de mettre en oeuvre des évolutions choisies et non subies. La spécificité du programme sera de ne pas se couper des séquences historiques qui ont fait de la Têt un fil conducteur, un lien social, à la fois pour produire de l’énergie, pour optimiser la réalité… L’idée étant de valoriser tout le patrimoine : architectural, naturel, environnemental, patrimonial. Que chacun(e), dans son domaine de compétence, d’expérience, apporte son expertise afin d’améliorer le quotidien de tous, le fameux « vivre ensemble ». C’est ainsi que nous avons décidé de bâtir, pour mieux nous projeter dans l’avenir. C’est en allant à la source de ce courant porteur que nous avons pu imaginer des actions stratégiques pour dessiner concrètement des pistes de mises en oeuvre opérationnelles.  C’est là un processus adaptatif de renouvellement de ce qui fonde notre culture territoriale, en descendant des Pyrénées jusqu’à la Méditerranée, en nous mesurant à la force du cours d’eau. Tout le long de la Têt, d’un bout à l’autre, nous avons soulevé des objectifs propres, avec une volonté inébranlable de développer de manière durable et équitable, et dans les meilleures conditions pour l’homme et son environnement de proximité, le fort potentiel économique et humain existant. Cela s’appelle tout simplement : « aller dans la bonne direction ». La trajectoire fixée prend forme. Jour après jour. Au fil de l’eau, en allant à la rencontre de la population, de réunions d’information en débats publics. Tout ce que nous aurons
pu accumuler nous permettra d’aller de l’avant en étant acteurs de notre cadre de vie ambiant.

Les soutiens financiers

Sur une prévision de 10 millions d’euros de travaux, 48% de subventions obtenues grâce aux partenaires, soit 4 806 000 €.